The Drunken Boat

drunken1

 

The title is borrowed from Arthur Rimbaud but the painting’s loosely inspired by Pirates of the Caribbean (amongst many other sources). These musicians are pretty daring but they’re filled with grace, trust and passion and above all they do enjoy a tough ride from time to time, so the Sea is pleased and smiles at them. The Sea takes care of them. Because you have to admit… they’re a bit foolish. But foolish in the Jungian sense of the term. The Fool is the one archetype that fascinates me the most. He restores lost spontaneity, and is the absolute best guide when one’s in the process of losing one’s soul.

Meanwhile the girls are daydreaming. There’s a time for action and another for contemplation.

[peekaboo_link name=”bar”]Traduction ici [/peekaboo_link]

[peekaboo_content name=”bar”]

Le titre est emprunté au poème d’Arthur Rimbaud mais la peinture est en fait très librement inspirée par Pirates des Caraïbes (parmi d’autres nombreuses sources). Ces musiciens sont vraiment très audacieux mais ils sont pleins de grâce, confiance et passion et par dessus tout, ils se délectent d’être secoués de temps à autre, alors la Mer est satisfaite et leur sourit. La Mer veille sur eux. Parce qu’il faut bien admettre… ils sont un peu fous. Mais fou dans le sens Junguien du terme. Le Fou est l’archétype qui me fascine le plus. Il restaure la spontanéité perdue, et il est le guide absolu si l’on court le risque de perdre son âme.
Cependant, les filles rêvent éveillées. Il y a un temps pour l’action et un autre pour la contemplation.

[/peekaboo_content]