Welcome to my Inner World. I am a French self-taught artist, and these past seventeen years I have made Norway my home. Moving to the Lofoten islands was the greatest present I ever made to myself and the Arctic landscapes are indeed a true treat for any artist’s eyes. I live with my British soulmate,… Continue Reading

My Digital Art

Category Archives: Dreams, Meditation and Poetry

Méditation sur l’Énergie Féerique

Asseyez-vous le plus comfortablement possible et imaginez que vous tenez entre vos mains une montre de poche en argent. Vous écoutez son tic-tac un moment et puis vous appuyez sur son remontoir. La montre s’arrête instantanément. Le temps s’est arrêté et vous sentez que vous êtes entré dans une autre dimension où le temps n’existe plus. Vos yeux sont fermés mais ils se réouvrent intérieurement dans cette dimension. Vous vous trouvez dans une petite clairière au coeur d’une forêt d’arbres argentés. La clairière est baignée d’une douce lumière argentée et en son centre se trouve un bassin d’eau argentée. Vous vous asseyez sur le rebord du bassin et passez la main dans l’eau cristalline. Elle n’a pas tout à fait la densité de l’eau, elle est plus légère et elle ne reflete pas seulement la lumière argentée des arbres autour de la clairière, elle diffuse aussi une lumière argentée.

Vous êtes bien et serein assis sur le rebord du bassin et vous entrez doucement dans l’eau cristalline. Le bassin n’est pas profond, l’eau en fait, vous arrive aux chevilles. Mais l’eau réagit à votre presence et commence de s’élever en volutes argentées, elle vous envahit progressivement, des pieds jusqu’au ventre et du ventre jusqu’à la tête. Sentez cette vapeur irisée et argentée colmater tous les recoins de votre corps, elle le transforme en argent vivant et mouvant. Vous respirez la vapeur argentée et c’est un nuage de vapeur argentée qui ressort de votre bouche et votre nez. Elle perle à vos cils, sur vos lévres, tout votre être en est saturé. Votre peau scintille, et le mouvement de l’energie argentée vous picote légèrement. Elle se ramifie en branches ondoyantes dans vos membres et vous la sentez pousser dans votre dos sous la forme de deux tiges arquées. Les deux tiges se déploient et deviennent des ailes dont la soie argentée vibre en accord avec l’impulsion que vous leur donnez. Vous êtes prêt à prendre votre envol.

Tout autour de vous, oscillent des bancs de brumes scintillantes et vous sentez le sol céder sous vos pieds. Vous êtes confiant que vos ailes vous porteront. Mais vous tombez. Vous chutez et tout d’un coup, vous agitez vos ailes et vous êtes immobilisé dans votre descente. Vous êtes dans un cocon de brume mais vous avez le pouvoir de dissiper cette brume. Lorsque vous vous sentirez prêt, la brume se dissipera devant vous et vous entrerez dans le monde qui se trouve juste derrière. Ce monde est probablement un endroit que vous avez toujours rêvé d’explorer, et vous devez y entrer. Mais dans ce monde, vous avez une mission, celle de trouver une pierre bleue.

Prenez votre temps, et appuyez sur le remontoir de votre montre pour arrêter le temps aussi souvent que necessaire. Peut-être trouverez-vous cette pierre bleue dans un recoin ou peut-être vous sera-t-elle offerte par un esprit du lieu, dans tous les cas, vous saurez à la seconde où vos yeux se poseront sur elle que cette pierre vous a reconnu. Elle est translucide et elle brille d’un eclat de diamant. Elle émet des pulsations auxquelles vous ne pouvez résister, elle vous enchante d’un feu d’étoiles bleutées, et vous aveugle un instant.

Lorsque vous retrouvez la vue, vous êtes à l’interieur de la pierre, et vous réalisez qu’il n’y a pas d’endroit au monde que vous désiriez plus habiter. La pierre est vivante et lorsque vous passez la main sur sa paroi intérieure et voûtée, elle réagit en ondulant et emet un léger carillon. Vous êtes en sécurité ici, cette pierre est votre bouclier. Vous sentez qu’elle essaye de vous dire quelque chose telepathiquement. Vous essayez de percevoir les images et sentiments qu’elle vous transmet, vous écoutez et absorbez tout ce qu’elle exprime.

Les parois sont parcourues de courants argentés et lentement ceux-ci se détachent pour aller à votre rencontre. Ils se rejoignent en une danse pleine de grace pour ne former qu’une entité argentée parsemée d’étoiles scintillantes. Vous êtes face à l’esprit de la pierre. Il/elle prend vos mains dans les siennes et vous sentez son energie à la fois intense et papillonante. Puis l’esprit se place derrière vous et vous enserre légèrement de ses bras. Vous le sentez le long de votre dos et vous abandonnez à l’etreinte. Son energie travaille sur votre corps, laissez-le faire.

Il place ses mains au niveau de votre ventre et progressivement y allume un feu aux verts chatoiements. Le feu gagne en intensité et tout en restant vert à la racine, devient doré. Ses flammèches rougeoient. C’est un feu magique, votre essence féerique. L’esprit y jette une pincée de sa propre lumière et du feu s’élève des volutes d’encens. Il vous encourage à cultiver ce feu, à ne jamais le laisser s’eteindre. Il vous montre aussi comment le rallumer.

L’esprit se détache de vous et se tient à quelques pas devant vous. Vous contemplez son visage féerique, plongez dans son regard mystérieux. Et puis doucement, l’esprit enlève son visage qui etait en fait un masque, et vous réalisez que vous êtes sur le point de voir son véritable visage. Le masque est ôté, et vous le voyez dans sa veritable essence. Il fait un geste de la main, vous invitant à faire de même, et vous comprenez que votre visage est aussi un masque, alors vous l’ôtez lentement et regardez l’esprit d’essence à essence. Vous sentez votre propre étrangeté, votre propre mystère, et votre propre energie féerique.

Ouvrez lentement les yeux. Maintenez ce feu, cette essence en vous et sachez qu’elle est inépuisable, qu’elle est votre véritable nature et qu’il ne faut ni l’economiser, ni l’ignorer. Veillez à ce que rien ne vienne l’obstruer, ni la parasiter. Elle est votre forme originelle et votre plus grande alliée.

Méditation de L’Étoile

Voici une méditation que j’ai faite sous le ciel étoilé. Regardez les étoiles, sentez leur souffle, les courants qui les traversent, leur présence et imaginez ensuite que vous êtes vous même une étoile, une petite étoile qui brille malicieusement. Sentez le pouvoir concentré de cette petite étoile que vous êtes. Vous n’êtes plus que cette petite boule de lumière et son rayonnement. Vous êtes une petite boule d’energie à l’etat pur et non distillé. Vous êtes entier. Et des milliers d’années lumiere pourraient s’ecouler sans que vous perdiez une once de cette félicité qui vous fait briller. Mais vous devenez curieux et sentez que vous vous arrondissez et vous arrondissez jusqu’à former une petite planète. Il y a en vous les quatre elements, et toujours au centre ce rayonnement d’etoile. Balayez du regard tout ce qui vit sur votre ecorce terrestre, forêt, cascades, oceans, déserts et sentez à quel point vous êtes à l’origine de toute cette profusion de vie. Sentez comme le vent est votre esprit, les nuages vos humeurs, le renard et le lièvre vos enfants. Les fleurs s’ouvrent et elles sont le don de votre coeur. Il neige et chacun de vos flocons contient un rêve, une aspiration. Vous êtes un eco-système à vous seul, explorez ce monde que vous êtes et créez! Si vous ne perdez pas ce rayonnement initial de l’etoile, toutes vos créations seront harmonieuses. Vous êtes la graine d’etoile qui contient tout les possibles.

Ode

A toi Farfadet aux longues chaussettes qu’accompagnent en tout lieu une fée et un chien, je lève la coupe de mon coeur en fête et bois, pures, la sensualité et la brume, je lis à haute voix dans le silence attentif des forêts ces histoires que je puise dans ton regard rêveur.
A toi fée aux longues manches encombrantes, fée catastrophe, fée sensible amie, je souris et m’enveloppe en retour le sourire de ta légèreté diffuse et lumineuse, fée des alchimies et des atmosphères, saveur du thé bu sous la pluie dans la montagne au pied de l’arbre aux corneilles.
A toi elfe, Ancêtre de la métamorphose, toi qui ouvre la voie des plus sublimes accomplissements, toi qui pleure d’allégresse lorsque de toute part bruit le chant subtil des oiseaux, pour toi je tire la plus pure essence de mes promenades, tu es mon Grand Voyage, l’arc-en-ciel au dessus du ruisseau.
A toi Roi de tendresse à la couronne posée de travers, Dragon rouge de ma volonté, toi qui rassemble le clan dans la ferveur de ton rêve d’architecte, je te consacre les couleurs esprits de ma palette, garde-les je t’en prie, du malaise et de l’inertie, fais pleuvoir sur moi tes cascades de fleurs et de rires qui sont tes filles, embaume-moi de tes nuages fils.
A toi bohémien, onde de chaleur, vieil âne au regard magicien, lyre des enchantements que fait résonner le vent de l’Est, je verse dans le creux de tes mains rudes le suc ethéré de toutes mes emotions, toutes mes musiques de vergers originels.
A toi Majesté de féerie, grande Reine des tempêtes, des grenouilles et des fuseaux d’argent, je te suis reconnaissante d’inspirer mes pas par delà les collines vers la plénitude qui est ton humble secret, le chant de l’âme morganesque lorsque culmine le vent de l’Ouest.

Oiseau Bleu

Oiseau Bleu de ma Joie
Tes familiers se pressent autour de moi
Je n’en connais aucun nom
Ils ne répondent pas et me donnent toute sorte de richesses,
Une pierre irisée au bord d’un ruisseau,
Un leger souffle faisant bruire les trembles,
L’herbe ambrée au soleil couchant,
Et eux me connaissent de toute eternité.
Leurs élans du coeur prennent tellement de place
Qu’il ne me reste que ma toute petite coquille
Perchée sur la plus haute branche de mon étoile.
Oiseau Bleu de toutes les joies,
Que dire de plus?
Au sein de la nuit, dans cette congrégation d’étoiles,
Moi-même suis devenue un “familier”,
Lové autour des autres “familiers”,
Et à présent, j’ai oublié mon nom.
De petites larmes de joie perlent aux coins de nos yeux
Alors que l’or de tes trilles
Fait naître des étincelles jusque dans le coeur
De l’Oeuf du Monde.